Ministère de l'Éducation
Direction des écoles provinciales et d'application

Amethyst

Travailler dur. Sois gentil. Croyez en vous

Amethyst banner

Définitions

Trouble d’apprentissage :

Le ministère de l’Éducation définit les troubles d’apprentissage comme les troubles neurologiques du développement qui ont un effet persistant et considérable sur la capacité à acquérir et à utiliser des habiletés (notamment scolaires) et qui :

  • nuisent à la capacité de percevoir ou d’interpréter efficacement et avec exactitude le langage verbal et non verbal chez les élèves qui ont des aptitudes intellectuelles au moins dans la moyenne;
  • entraînent (a) une sous performance scolaire qui ne correspond pas aux aptitudes intellectuelles (au moins dans la moyenne) de l’élève ou (b) un degré de réussite scolaire qui ne peut être maintenu sans le déploiement d’efforts considérables ou d’aide supplémentaire;
  • entraînent des difficultés dans l’acquisition et l’utilisation des compétences dans au moins un des domaines suivants : lecture, écriture, mathématiques ou habitudes de travail et aptitudes d’apprentissage;
  • peuvent être généralement associés à des troubles liés à au moins un processus cognitif, comme le traitement phonologique, la mémoire et l’attention, la vitesse d’assimilation, l’apprentissage perceptivo moteur, le traitement spatio visuel et les fonctions exécutives (p. ex. autorégulation du comportement et des émotions, planification, organisation de la pensée et des activités, établissement de priorités et prise de décision);
  • peuvent être associés à des difficultés d’interaction sociale (p. ex. difficulté à comprendre les normes sociales ou le point de vue d’autrui), à d’autres conditions ou troubles, diagnostiqués ou non, ou à d’autres anomalies;
  • ne résultent pas d’une déficience auditive ou visuelle n’ayant pas été corrigée, de déficiences intellectuelles, de facteurs socioéconomiques ou culturels, d’un manque de maîtrise de la langue d’enseignement, d’un manque de motivation ou d’effort, de l’absentéisme ou d’un accès inégal à l’enseignement.

Les écoles d’application ne sont pas des centres de traitement :

Les écoles d’application provinciales ne sont pas destinées aux élèves qui présentent des problèmes comportementaux ou émotionnels graves, par exemple :

  • des comportements violents envers soi même ou les autres;
  • des comportements qui posent un risque pour soi-même ou les autres;
  • des troubles psychiatriques graves.

Les écoles d’application ne sont pas un substitut aux programmes de traitement offerts par les Centres de santé mentale pour enfants ni n’ont pour fonction d’offrir des placements visant à soustraire l’enfant à une famille ou à un environnement dysfonctionnel chronique.

Un enfant ayant besoin d’un programme d’éducation résidentiel…

  • Satisfait aux critères d’un trouble d’apprentissage grave de l’avis du Comité provincial de sélection des élèves ayant des troubles d’apprentissage;
  • A épuisé les ressources offertes dans le cadre du programme d’un conseil scolaire sans que ses besoins soient pleinement satisfaits;
  • A besoin d’un programme résidentiel qui l’aidera à évoluer dans sa vie personnelle et à acquérir des stratégies d’apprentissage afin de surmonter ses graves difficultés d’apprentissage ou d’en limiter les répercussions;
  • N’a pas besoin d’être traité pour un trouble émotionnel et comportemental grave.