Ministère de l'Éducation
Direction des écoles provinciales et d'application

Amethyst

Travailler dur. Sois gentil. Croyez en vous

Amethyst banner

Témoignages

Mon expérience à l’École Amethyst

Juin 2015

Mon fils a été admis à l’École d’application provinciale Amethyst pour l’année scolaire 2014 2015. À son admission, il était en 10e année, mais avait un niveau de lecture s’approchant de la première année. Son histoire ressemble sans doute à celle de plusieurs enfants ayant un trouble d’apprentissage, jusqu’à son entrée à l’École Amethyst.

En dépit d’un diagnostic relativement précoce de TA et d’une multitude de mesures d’adaptation, de modifications, de Sommes liées à l’équipement personnalisé (SEP) et d’autres technologies d’assistance à l’école, ses compétences en lecture stagnaient. En dehors de l’école, notre fils participait à des programmes de lecture estivaux, s’exerçait à lire, se faisait donner la lecture, pratiquait la reconnaissance globale des mots, a eu un tuteur pendant plus de cinq ans et a suivi un programme de neuroplasticité payant en ligne; pourtant, il n’y avait aucune amélioration sur le plan de la lecture. Sans jamais perdre patience, il a enduré huit années de tests, et après chacun d’eux, tout ce que nous pouvions lui dire est qu’il est un garçon très intelligent, mais que nous n’avions pas encore trouvé comment l’aider à mieux lire.

Après dix mois à Amethyst, son niveau de lecture correspond à celui de la 4e année et il s’approche du niveau de la 5e année. Le niveau de 5e année est l’objectif qu’il s’était fixé lui même. Il est aujourd’hui un lecteur fonctionnel. Son écriture, qui ressemblait avant à du charabia et était difficile à déchiffrer, est maintenant lisible. Il utilise les majuscules, les signes de ponctuation et le correcteur automatique. Il a passé le Test provincial de compétence linguistique de la 10e année (qui est obligatoire pour obtenir le diplôme d’études secondaires en Ontario et dont la note de passage est de 75 %)! Bien sûr, il a toujours son TA, mais il dispose aujourd’hui des aptitudes, des stratégies, des outils et des technologies nécessaires pour l’aider à combler l’écart et réussir comme un enfant « normal ».

La décision d’envoyer mon fils à l’école à l’extérieur a sûrement été l’une des décisions les plus difficiles que j’ai eu à prendre en tant que parent. Vivre loin de la maison a été une véritable épreuve pour mon fils. Tous les membres du personnel à Amethyst sont merveilleux et le soutien mutuel entre les enseignants et les conseillers afin de favoriser la poursuite de l’apprentissage est incroyable. Ce n’est pas facile, mais cela en vaut la peine!

Parent


Décembre 2013

Vous êtes sans doute tous très occupés à Amethyst, mais il vous arrive sûrement de vous demander ce qu’il advient de vos élèves une fois qu’ils ne sont plus sous votre aile. Nous avons donc pensé partager avec vous le parcours de notre fille depuis son départ de votre école.

Après avoir terminé ses études secondaires avec des notes exceptionnelles, elle a étudié pendant un an dans un programme préalable aux études en sciences de la santé au Collège Fanshawe, puis a terminé le programme paramédical de deux ans au Collège Lambton. Elle a passé les deux derniers étés à travailler pour la Garde côtière à Terre Neuve, où elle travaille aujourd’hui à temps plein en tant qu’ambulancière.

Son travail la passionne et elle est très compétente. Son parcours pour arriver où elle est aujourd’hui a toutefois été semé d’embûches. Parce qu’elle a un trouble d’apprentissage, des personnes ont voulu lui mettre des bâtons dans les roues pour l’empêcher de poursuivre cette carrière, mais rien ne l’a arrêtée!

Notre fille n’a jamais oublié les compétences essentielles qu’elle a apprises lorsqu’elle a étudié à l’École Amethyst et pour cela, nous tenons à vous faire part de notre immense gratitude. En tant que parents, nous ne pourrions pas être plus heureux. Notre fille est entièrement indépendante, mène une carrière dans laquelle elle se réalise pleinement et est heureuse. Elle est un autre exemple de réussite tout droit sorti de l’École Amethyst. Nous aimerions que vous transmettiez nos plus sincères remerciements à chaque personne qui fait le succès de l’École Amethyst!

Des parents éternellement reconnaissants


15 novembre 2010

« J’aimerais prendre quelques instants pour tous vous remercier d’avoir fait de moi un meilleur étudiant. La technologie d’assistance et les connaissances que j’ai acquises à votre école m’ont rendu plus confiant et m’ont permis de mieux comprendre qui je suis. Je me suis fixé des objectifs pour le collège et les années à venir. La leçon la plus importante que j’ai apprise est de toujours croire en moi. Merci à vous tous pour le soutien que vous m’avez apporté tout au long de mes années passées au sein de votre école. »

Ancien élève


19 juin 2005

À l’aube de ma première journée d’école à Amethyst, j’avais les nerfs à fleur de peau. J’avais à la fois l’impression que nous n’arriverions jamais à destination et que nous étions arrivés trop vite. Les pensées se bousculaient dans ma tête : je ne connais personne; cette pluie est tellement déprimante; où dois-je aller dans cet étrange labyrinthe; qui, dans tous ces gens que je croise, sera dans ma classe; mon professeur m’aimera t il; serai je toujours vivant demain; la piscine est cool. C’est alors que Dean, par chance, a crié mon nom et nous a guidés vers Skyriders et ce qui deviendrait mon deuxième chez moi.

Il me semblait qu’il y avait si longtemps que ma mère et moi avions rempli la demande et, pourtant, j’étais là. Cette nouvelle école serait-elle vraiment en mesure de m’aider à surmonter mon trouble d’apprentissage ou n’y avait il vraiment aucun espoir pour moi? Ma mère me disait de ne jamais abandonner, et je me le répétais sans cesse. Chaque jour, je me réveillais en me disant que je pouvais y arriver. Bâillement. Soupir. Étirement. Très gros bâillement. Je peux faire de mon mieux et essayer très fort, même si je préférerais me rendormir. J’espérais qu’Amethyst pourrait m’aider à mieux m’intégrer aux autres enfants, à surmonter les difficultés et à réussir à l’école.

L’année a filé à toute vitesse. Un des souvenirs qui me tient particulièrement à cœur est lorsque je me tenais tout en haut de la pointe Pelée. Tout le monde voulait partir, mais moi je voulais atteindre le sommet. Je les ai ignorés et j’ai continué de grimper. Je crois qu’ils étaient contrariés, mais le sentiment qui m’a envahi lorsque je me suis tenu debout avec l’eau au bout des orteils et des deux côtés de moi en valait largement la peine. Me tenir debout au sommet du Canada, au point le plus au sud du pays. Plus au sud même que certains des États des États Unis. Être complètement seul pendant ce bref instant. Un instant qui n’appartenait qu’à Sebastien et dont l’importance semblait échapper à tout le monde, à l’exception de ma mère.

Je dois avouer que je suis passé par-dessus le brusque retour à la réalité qu’a représenté le vol de mon portefeuille à Silver Lake. Cette expérience, que je n’ai pas du tout aimée, restera sans doute gravée dans mon esprit toute ma vie. Toutefois, je me suis fabriqué un portefeuille beaucoup plus cool avec du ruban adhésif qui revêt une plus grande importante pour moi, même s’il a moins de valeur. En cas de vol, je peux m’en fabriquer un autre comme celui ci quand je le veux.

Je dirais que les gens de l’École Amethyst qui ont eu le plus d’influence sur moi sont Jan, Madame Sontrop, Mike et Feta. Jan m’a enseigné plusieurs choses sur le plan des aptitudes sociales qui m’ont donné une image positive de moi même. Je peux maintenant entrer dans une pièce la tête haute et je ne suis plus gêné. Je suis devenu leader junior en formation pour les scouts castors et les scouts louveteaux, une chose que je n’aurais jamais entreprise avant.

Madame Sontrop est une enseignante merveilleuse qui a de la patience à revendre. Elle m’a appris qu’il ne sert à rien de rester en colère. Je peux aujourd’hui réfléchir à un projet et en déterminer les différentes étapes, puis mettre en pratique des techniques non conventionnelles pour contourner les obstacles et mener à bien mon projet. Je retire énormément de fierté du fait que j’ai réussi à faire mes devoirs et mon examen de math par moi même, sans l’aide de personne. C’était une première pour moi.

Mike m’a donné la confiance dont j’avais besoin pour aller de l’avant. J’avais un rêve, celui de devenir sauveteur, mais cela me semblait impossible à réaliser. Maintenant que j’ai obtenu ma médaille de bronze, j’ai l’impression que tout est possible, que je pourrai devenir sauveteur et enseigner aux enfants à nager.

Feta est une source intarissable d’encouragements. Il trouve toujours le moyen de nous féliciter ou de nous sourire. Il est toujours là après que nous accomplissons quelque chose pour nous dire « bon travail » ou « je savais que tu y arriverais ». Ces petits gestes ont signifié beaucoup moi tout au long de l’année.

Sur le plan scolaire, je suis devenu beaucoup plus autonome. Je n’ai plus ce sentiment d’impuissance. Ça fait du bien d’être comme les autres et de ne plus être l’enfant bizarre qui a tous ces problèmes. Enfin, j’ai pu me sentir normal maintenant que l’attention n’était plus centrée sur moi et que j’oubliais comment on se sent dans ce genre de situation. J’étais capable de me concentrer uniquement sur l’école.

Sur le plan social, on se moque moins de moi. Je crois que j’ai une plus grande estime de moi. Le fait de vivre loin de chez moi et de devoir m’occuper de moi même m’a changé et a fait en sorte que mes relations avec tous les membres de ma famille se sont améliorées. Je crois que, dans l’ensemble, j’ai mûri et je suis devenu plus autonome.

Je souris lorsque je pense à mon année scolaire à Amethyst en 2004 2005 parce que je sais que j’ai réussi et que c’est tout un exploit. Je ne pensais pas que je réussirais aussi bien. Je savais que je ferais beaucoup d’efforts, mais je ne croyais pas beaucoup en mes chances de réussite. Maintenant que je sais que je suis capable, je crois que la prochaine année sera plus facile et merveilleuse.

L’année prochaine, je dois travailler sur plusieurs choses. Je dois éviter de prendre des raccourcis pour réaliser mes travaux. Je dois être plus indépendant. Je dois éviter de dire tout ce que je pense! Je voudrais travailler sur ma croix de bronze et, idéalement, passer l’examen pour l’obtenir. J’aimerais lancer un programme de mentorat destiné aux élèves de première année afin qu’ils se sentent moins intimidés par les élèves de deuxième année. J’aimerais faire de la plongée et du canoë de niveau deux. Si nous retournons à la pointe Pelée, j’aimerais encore prendre le temps de me tenir debout au sommet et profiter pleinement du moment.

Dans l’ensemble, j’ai eu une très bonne année à Amethyst et il me tarde de vivre ma deuxième année et toutes les nouvelles expériences qu’elle m’apportera.

Sebastien