Ministère de l'Éducation
Direction des écoles provinciales et d'application

Robarts

Robarts banner

Admissions

Les critères

En ce qui concerne les critères d’admission, veuillez consulter le R.R.O. 1990, Règl. 296 : ÉCOLES PROVINCIALES POUR AVEUGLES ET POUR SOURDS – https://www.ontario.ca//fr/lois/reglements/900296.

L’établissement

Les élèves qui ont besoin d’un placement en établissement dans une école provinciale pour les élèves sourds doivent d’abord répondre aux critères d’admission ci-dessus.

La surintendante ou le surintendant déterminera l’admission en établissement si :

l’élève :

  1. a cinq (5) ans en date du 31 décembre de l’année de l’admission.
  2. habite à une distance de plus de 115 km ou 70 minutes de l’école provinciale pour les élèves sourds pour lesquels une demande d’admission a été présentée;
  3. a des besoins sociaux, affectifs, physiques ou médicaux qui peuvent être comblés dans le cadre d’un internat;
  4. répond à tous les critères d’admissibilité.

La marche à suivre

  1. L’élève doit s’inscrire dans son école d’attache à l’intérieur du conseil en Ontario pour lequel il est jugé être un élève résident de l’Ontario.
  2. Le conseil tiendra une réunion avec un Comité d’identification, de placement et de révision (CIPR), qui recommandera que l’élève soit placé dans une école provinciale pour les élèves sourds. Nos conseillères et conseillers pédagogiques de l’école provinciale de la région assisteraient aux rencontres de ce genre, sur demande.
  3. Le parent de l’élève, ou, s’il est âgé de plus de dix-huit (18) ans, l’élève lui-même, devra signer l’énoncé de décision qui indique qu’il est d’accord avec la recommandation du CIPR. Il communiquerait ensuite avec la conseillère ou le conseiller pédagogique de sa région et examinerait un placement possible dans une école provinciale pour les élèves sourds.
    • Le conseil fournira au comité central chargé des admissions des écoles provinciales une copie de l’énoncé du CIPR, qui fait état du placement recommandé dans une école provinciale pour les élèves sourds.
    • Lorsqu’un conseil scolaire ou une administration scolaire envisage l’admission d’un élève dans une école provinciale pour sourds, il ou elle devrait demander à notre conseillère ou conseiller pédagogique qui est au service de la région de visiter, d’observer et d’évaluer l’élève. La conseillère ou le conseiller aidera à déterminer si une autre évaluation ou si les observations du personnel du conseil, du personnel de l’école provinciale ou d’autres conseillers faciliteraient le processus d’admission. Dans certaines situations, des évaluations plus poussées par d’autres professionnels de la santé, comme des médecins, des psychologues, des audiologistes, des physiothérapeutes ou des ergothérapeutes seraient recommandées.
  4. Lorsque notre présidente ou président et/ou coordonnatrice ou coordonnateur des admissions reçoit la demande d’admission ainsi que tous les documents nécessaires, le comité central chargé des admissions des écoles provinciales étudiera la demande de l’élève et formulera des recommandations à l’intention de la surintendante.
  5. L’admission peut être reportée, selon les places disponibles pour le programme dans la salle de classe et/ou en établissement. Il y a des facteurs à prendre en considération au moment de déterminer la date du début de l’élève.

Les appels

À partir des décisions relatives à l’admission :

  1. La surintendante, le parent d’une candidate ou d’un candidat, ou encore, la candidate ou le candidat qui a dix-huit (18) ans et plus peut demander, par, écrit que la ministre de l’Éducation nomme un comité afin d’entendre toute question sur l’admissibilité de la candidate ou du candidat et de prendre une décision à cet effet.
  2. À la réception d’une demande, la partie recevra une lettre qui décrira la marche à suivre pour l’audience relative à l’appel.

Le formulaire d’aiguillage